Noël en Alsace

Marché de Noel noel en alsace Noel en alsace

La fin de l’année approche, Noël aussi, vous pensez à un voyage qui change du soleil et de la mer, venez donc en Alsace.

C’est ici un moment de l’année assez extraordinaire. Dès le mois de novembre on commence à préparer cette fête, et quand décembre arrive on allume la couronne de l’avant et on compte les jours.

Chaque ville, chaque village, sur la route des vins, ou en dehors des sentiers battus, se prépare, les illuminations s’allument, les maisons se décorent, les marchés de Noël se mettent en place.

Noël en Alsace c’est un temps particulier.

Je vous conseille tout particulièrement la messe de minuit à la Cathédrale de Strasbourg, quand à la fin de l’office la grande porte s’ouvre sur la ville la perspective est impressionnante.

Réservez votre chambre, il y a du feu dans la cheminée et le père Noël n’est jamais très loin.

Jam session

IMG_5645 IMG_5651 IMG_5660

 

L’été a été chaud, les figues, les coings, les pommes… se sont transformé en confitures.

J’aime bien mélanger les fruits avec quelques épices afin de rehausser le gout de certaines confitures. Mais pour d’autres il n’y a que le fruit et le sucre, c’est le cas pour le coing. Son parfum est tellement délicat !

La recette, c’est toujours assez simple « pfund auf schoppe » c’est de l’alsacien, c’est ma grand-mère qui me l’a transmise. Si j’ose une traduction : pour 10 kg de fruits, 10 kg de sucre c’est efficace et ça marche aussi avec 500g de fruits pour 500g de sucre.

Dans les mélanges que j’ai essayé je vous conseille : groseille menthe ça marche super bien, l’idée m’est venue eu cueillant les groseilles qui poussent au jardin juste à côté de la menthe.

Mes confitures sont bien sûr servies au petit déjeuner. Alors n’hésitez pas à réserver une chambre, le petit déjeuner est inclus !

Pommes

photo 1-4  photo 3-3   photo 2-3

C’est une tarte aux pommes ! C’est un exercice simple à priori, mais la bonne recette c’est Eric qui me l’a donnée. Il fait revenir les pommes dans du beurre du sucre et du romarin. Le romarin apporte beaucoup de subtilité à la pomme et fait de cette tarte une merveille.

Pour les pommes j’ai choisi des boskoop, elles sont légèrement acides et se tiennent parfaitement à la cuisson. La ferme fruitière Rothgerber de Traenheim, sur la route des vins, a une excellente production de pommes en variétés et en qualité.